© 2019 by Agnès Flandin

Photos : Burst, Pixabay

 

Agnès Flandin 130, rue Pierre Brossolette F-91700 Sainte Geneviève des Bois

TVA intracommunautaire : FR66383282811

Des traductions de l'anglais et de l'allemand vers le français

Le choix entre différents niveaux de prestation :

  1. Traduction sans prestation additionnelle : traduction en français de votre texte source en anglais ou allemand, dans le respect des spécificités culturelles du marché de destination ainsi que de vos exigences terminologiques ou rédactionnelles. N’hésitez pas à me faire parvenir vos glossaires, des textes de référence, etc. si vous souhaitez une cohérence terminologique entre les textes que je vous fournirai et des documents déjà traduits.

  2. Traduction et relecture par une tierce personne, en application du principe du double contrôle : deux paires d’yeux valent mieux qu’une pour garantir la qualité absolue de la traduction. Ainsi, je traduis et un(e) collègue relit mon texte : l’imprécision la plus infime, la plus petite coquille, etc. n’échappera pas à son regard vigilant. De même, ce travail en binôme nous permet de discuter de nuances de sens, de chercher une formulation différente… La créativité est une qualité personnelle. Avec le double contrôle, notre inventivité est multipliée par deux.

  3. Traduction, relecture par une tierce personne et validation du texte après sa mise en page : à chacun son métier. Les contraintes des concepteurs web et des opérateurs prépresse sont différentes de celles des traducteurs. Et ce d’autant plus que leur langue maternelle ne sera pas nécessairement celle de la langue cible du texte. Le rôle du traducteur, lors de la validation de la mise en page, consistera par exemple à s’assurer du bon respect des règles typographiques – césure des mots, abréviations, emploi des capitales, accentuation, ponctuation…

 

Il va sans dire que, quelle que soit l’option que vous retiendrez, le même soin sera accordé à la qualité de la traduction, la différence résidant dans l’intervention éventuelle d’un relecteur (option 2) qui aura une distance suffisante par rapport au texte traduit, et/ou dans la vérification du texte mis en page ou du bon à tirer avant publication (option 3).